SNAM
 
 

Les artistes du spectacle ont tout à craindre du projet de réforme des retraites dont tous les observateurs disent qu'il ne fera que des perdants. Le SNAM-CGT appelle à la grève et aux manifestations du 5 décembre. 
 
Les artistes de la musique seront pénalisés par la réforme des retraites qu'annonce le gouvernement comme tous les salariés. Malgré le grand flou entretenu à dessein, chacun comprend qu'il n'y aura que des perdants parmi les salariés et les agents publics des collectivités territoriales. 
 
Quand on connaît la précarité qui frappe le monde musical, nous pouvons être certains que nous ferons partie des victimes du nouveau système de calcul des pensions basé sur toute la carrière, donc intégrant les périodes de vaches maigres alors que l'actuelle retraite de sécurité sociale n'est calculée que sur les 25 meilleures années. Sans parler de celles et ceux qui devront jouer ou chanter jusqu'à 70 ans parce que leur entrée dans la carrière aura été tardive ou qu'elle aura subi des trous. 
 
Ce projet est avant tout la remise en cause des principes de solidarité qui avaient prévalu lors de la création de la Sécurité Sociale à la Libération. Le fameux "chacun selon ses moyens, chacun selon ses besoins".
 
 
 
................................................................................................
 
 
SMART - LA NOUVELLE AVENTURE : le Pole Emploi refuse désormais les cachets lorsque le véritable producteur du spectacle est identifiable.  
 
Nous reproduisons dans un document téléchargeable ici les termes qu'utilise le Pole Emploi pour refuser de prendre en compte au titre de l'annexe X les cachets en provenance de SMART-LA NOUVELLE AVENTURE.

Le motif est double :
 
- Lorsque que le Pole Emploi identifie une structure à l'initiative d'une production ou d'un spectacle, SMART, dont le rôle ne consiste qu'à s'interposer, ne peut se présenter comme en étant le producteur sans contourner les termes de la loi ;
- Ensuite, du fait même du fonctionnement de SMART, l'artiste étant à l'origine de toutes les décisions sur son contrat de travail, son exécution et sa rupture, Pole Emploi considère que le lien de subordination qui justifie une relation salariale et par conséquent l'indemnisation chômage est inexistant.
 
Le SNAM ne peut que constater la cohérence de l'analyse juridique mais nous connaissons aussi l'origine du problème : malgré l'existence du GUSO et la simplification continue des formalités de déclaration des artistes, nombre d'organisateurs, publics ou privés conditionnent la programmation d'artistes à la délivrance d'une facture par un producteur même lorsqu'il n'en existe aucun. Nous alertons depuis des années sur ces situations et dénonçons aujourd'hui plus que jamais l'inconscience des dirigeants de SMART dont le modèle a mis en danger des milliers d'artistes. Nous nous tenons à leur disposition afin de les conseiller pour faire valoir leurs droits.
 
 
 
SNAM CGT
14-16 Rue des Lilas
75019 Paris
Facebook
Twitter
 
 
 
Fédération
Internationale des
Musiciens
 
 
Fédération Nationale
des Syndicats du Spectacle, du Cinéma,
de l'Audiovisuel et de
l'Action Culturelle - CGT
 
 
 
Cet email a été envoyé à michel.vie@snam-cgt.org.
 
Vos données sont collectées et traitées exclusivement pour la diffusion de la Lettre d’Info du SNAM-CGT et ne seront ni diffusées, ni transmises, ni même vendues. Vous pouvez demander à l'adresse mail suivante : contact@snam-cgt.org l'accès à vos données à caractère personnel, la rectification ou l'effacement de celles-ci. Vous disposez également du droit de vous opposer au traitement de vos données.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2018 SNAM